On est en retard architecturalement

« On est en retard architecturalement »

Deux nouveaux projets immobiliers, au style très contemporain, vont être construits. Mais cela ne ravit pas tous les Welkenraedtois!

Du zinc, de la brique, du béton et du verre. Les choix des matériaux et du design architectural de deux futurs projets de Welkenraedt sont clairement orientés vers le modernisme et le contemporain. Un vent de jeunesse et de renouveau s’apprête à souffler sur la commune. Deux nouvelles constructions devraient voir le jour d’ici un an. D’un côté, la résidence « La Concorde » avec ses 48 appartements écologiques basse-énergie, un parc de 1000m² et son point d’eau. A quelques pas de là, la résidence « Hestia« , une tour d’angle verrée, viendra lier la rue Astrid et la rue Saint-Jean et proposera 15 logements.

Deux projets distincts, reliés par un même style et un même concepteur. « Il y a une volonté d’implanter du contemporain dans la ville, explique Luc Spits, l’architecte des deux résidences. On est en retard architecturalement, par rapport à d’autres villes comme Liège et sa gare Calatrava. L’architecture permet de dynamiser la ville, de lui offrir un visage plus actuel et plus audacieux ».

Les deux nouvelles constructions risquent bien de se distinguer des anciennes bâtisses classiques de Welkenraedt. Voir de dénoter. Les projets ne plaisent pas à tout le monde, bien au contraire. La polémique ne cesse d’enfler.

« Il y à toujours des critiques et des personnes mécontentes. Souvent, les gens finissent par accepter la nouveauté et se rendent compte du côté fonctionnel et lumineux des bâtiments au design contemporain. Il faut accepter la contestation et persévérer, Cela prouve que le projet est avant-gardiste et novateur. En tant qu’architecte, je tiens à être un précurseur. Je suis conscient de perturber et de provoquer, mais c’est mon boulot ».

Le bureau d’architecture à pourtant tenté d’intégrer harmonieusement les futures constructions dans le paysage environnant. « Il y a une superbe villa, près du site de la Concorde, on veut traduire ce style ancien dans la nouvelle architecture, avec un aspect plus minimaliste, on joue avec le classique et le moderne ». Deux lieux de vie, qui ambitionnent de moderniser la commune et d’être des points de repère. Reste à voir si les Welkenraedtois suivront.

Le collège soutient les projets

Le projet immobilier est défendu par la commune, malgré la polémique. « Il y a une forte demande de logements dans le centre-ville, explique Jean-Luc Nix, échevin des Travaux et des Bâtiments de Welkenraedt. Il fallait y répondre, et pourquoi pas apporter une touche de jeunesse par la même occasion ».

L’élu est naturellement aux premières loges, pour recevoir les critiques des habitants. « On a déjà apporté plusieurs modifications au projet, pour essayer de contenter tout le monde. On a agrandi l’espace de parking. On a aussi revu à la baisse la hauteur des futures constructions ». Concernant le style architectural, Jean-Luc Nix est séduit. « Les bâtiments auront de la personnalité, une touche novatrice et élancée nécessaire et bienvenue. »

 

Article: Le jour Verviers – Stéphanie Cintori – 02.11.2011