Deux nouveaux projets immobiliers à Welkenraedt

Deux projets pour 62 appartements au centre de Welkenraedt

Le centre de Welkenraedt devrait bientôt offrir un visage fort différent, à la suite de la mise en oeuvre de deux projets immobiliers, quasi voisins, conçus par Luc Spits.

Le premier à démarrer se nomme Résidence Hestia et devrait prendre la place de l’ancien magasin Delhaye-Pitz, à l’angle des rues Reine Astrid et Saint-Jean. L’entreprise Collard, de Henri-Chapelle, en est le promoteur. Georgy Collard a le permis en poche et compte entamer les travaux au printemps prochain, au plus tard. Il est question de réaliser 14 appartements et un espace commercial de 450m² au rez-de-chaussée. On pourrait y localiser un, deux, trois ou quatre magasins, selon la demande des candidats acquéreurs.

Pour les appartements aussi, comme le chantier n’a pas encore été entamé, on peut encore bénéficier d’une certaine flexibilité dans l’agencement intérieur, voire dans le regroupement des surfaces. En garage, les habitants bénéficieront d’un sous-sol.

Point de vue consommation d’énergie, le bâtiment serait peu énergivore: avec 10cm de polyuréthane dans les murs, des vitrages superisolants, une ventilation double flux permettant la récupération de chaleur sortante et une option combiné chauffage gaz à condensation et panneaux solaires. Avec un prix de base oscillant entre 130.000€ pour un flat de 70m² et une chambre et 240.000€ pour un 3 chambres avec terrasse/ Tous seraient équipés d’une salle de bains et d’une cuisine équipée.

48 appartements

Un autre projet devrait en principe sortir de terre non loin de là: celui de trois immeubles comptant au total 48 appartements (deux fois 18 et une fois 12), sur le site de l’ancienne Concorde, débouchant rue Prince Albert. L’architecte en est à nouveau Luc Spits, et le promoteur son frère, Eric.

Une première version à essuyé des critiques du voisinage. Elles ont amené le promoteur à revoir la hauteur des plafonds. Le dossier est dès lors reparti à l’urbanisme à Liège. Si le fonctionnaire délégué de la région Wallonne donnait son aval, le Collège communal serait amené à se prononcer pour l’octroi du permis, probablement avant la fin de l’année. Alors, explique Eric Spits, les travaux pourraient débuter en 2011. Il prévoit 24 mois pour le tout. Mais un premier immeuble de 18 appartements serait déjà terminé fin 2011.

Ici aussi, il est question de basse-énergie, de superisolation et de ventilation double flux. Les habitants pourront jouir d’un petit parc privé de 1500m².
Sur le site de la Concorde, on rasera tous les bâtiments, excepté une villa (celle de droite), en meilleur état et que n’a pas achetée Eric Spits.

Article: La Meuse – Yves Bastin – 26.09.2010